Tract Ugict-CGT d’appel à la grève féministe le 8 mars contre les inégalités salariales entre femmes et hommes

Pour en savoir plus


Temps de lecture : 2 minutes

Le 8 mars, en grève pour l’égalité !

Femmes ingés, cadres et professions intermédiaires, toutes concernées 

  1. Inégalités de salaire et plafond de verre

Les femmes sont moins payées à niveau d’études ou de responsabilité équivalents, elles touchent moins de primes, sont moins souvent encadrantes et accèdent moins aux postes de direction.   

  1. Plafond de mère  

En début de vie professionnelle, le « soupçon de maternité »  freine l’embauche et la prise de responsabilité. Ensuite, avec 44h30 de temps de travail moyen pour les cadres, soit on ne voit pas ses enfants, soit on renonce à une partie de ses responsabilités et de son salaire en passant à temps partiel !

  1. Ségrégation professionnelle

En moyenne plus diplômées que les hommes, les femmes exercent majoritairement dans les métiers du soin et du lien, de l’action sociale, de l’enseignement et du secteur tertiaire, dévalorisés financièrement. Elles restent encore très minoritaires dans les secteurs les plus rémunérateurs.

  1. Télétravail et garde d’enfant  

En première ligne pour pallier à la fermeture des écoles et des crèches, les femmes sont sommées de télétravailler tout en gardant les enfants. Résultat : une augmentation du stress et des burn out, une pression accrue des managers et le sentiment de mal faire son travail.

https://www.egalite-professionnelle.cgt.fr/ensemble-en-greve-feministe-le-8-mars/ 

On demande :

L’égalité

  • Des sanctions pour les entreprises qui discriminent
  • La revalorisation des métiers féminisés et la reconnaissance des diplômes pour qu’enfin la loi qui prévoit un salaire égal pour un travail de valeur égale soit appliquée
  • La mise en place d’ indicateurs de suivi de carrière pour rendre visibles les discriminations
  • Des augmentations générales de salaires et des critères d’évaluation et de rémunération transparents et objectifs

Du temps

  • Mettre fin au présentéisme, et ne plus être obligé·es de choisir entre carrière et vie de famille 
  • La réduction du temps de travail et la semaine de 4 jours
  • Le droit à la déconnexion réel et effectif (trêves de messageries, absence de réunions tardives)
  • La même durée pour le congé paternité / maternité post naissance pour aider à un meilleur partage des tâches

Du respect 

80% des femmes sont victimes de sexisme au travail. Pour éradiquer le sexisme et les violences sexuelles, les manageurs et RH doivent être formés, les entreprises sans plan de prévention sanctionnées et les victimes protégées.

#8mars15h40 : En grève pour l’égalité

Le 8 mars la CGT et de nombreux syndicats et associations féministes appellent à la grève féministe.

Cela peut passer par

  • une journée de grève ;
  • un débrayage (ou une déconnexion) à 15h40 heure à laquelle chaque jour les femmes arrêtent d’être payées ;
  • l’interpellation de l’employeur sur les écarts de salaire, les violences au travail ;
  • la participation aux manifestations organisées dans toute la France ;
  • l’affichage d’un fond d’écran pour celles et ceux qui télétravaillent ;
  • une action symbolique sur le lieu de travail (port d’un foulard violet…).

 

 

Téléchargement

Restez informés


À propos

Pièces-jointes :

Voir aussi

Une réaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *