[Podcast Ép. 42] Billet 🔊 : Fonction publique : rendez-vous salarial sous tension

Pour en savoir plus


Temps de lecture : 4 minutes

La convocation dĂšs ce mardi 21 septembre et jusqu’en fĂ©vrier d’une « confĂ©rence sur les perspectives salariales Â» de la fonction publique par la ministre de la Transformation et de la Fonction publique AmĂ©lie de Montchalin augure-t-elle de la fin de l’austĂ©ritĂ© salariale pratiquĂ©e par ce gouvernement comme par ses prĂ©dĂ©cesseurs ? Sans doute pas.

 

 

 

Mais Ă  quelques mois de la fin d’un quinquennat qui laisse toutes les organisations syndicales de fonctionnaires sur leur faim et alors que la question salariale agite le dĂ©bat social, cette confĂ©rence est un signe. Elle dĂ©marre en effet deux jours avant une journĂ©e de mobilisation dans l’Éducation nationale oĂč la question salariale est au centre des revendications. Elle sera suivie quelques jours plus tard par une journĂ©e de grĂšve et de mobilisation unitaire interprofessionnelle le 5 octobre oĂč, lĂ  aussi, l’augmentation des salaires et en tĂȘte des revendications de l’intersyndicale CGT- FO – FSU – Solidaires – FIDL – MNL – UNEF – UNL.

AmĂ©lie de Montchalin interrogĂ©e par l’AFP Ă  deux jours de cette confĂ©rence entend en faire « un lieu de diagnostic Â» et, quand on lui demande si la question du dĂ©gel du point d’indice des fonctionnaires est sur la table, elle rĂ©pond Ă  cotĂ© : « Â tous les Ă©lĂ©ments de diagnostic sont les bienvenus. Et Ă  partir du moment oĂč c’est partagĂ©, on peut en parler  Â».  Une chose est sĂ»re : il en faudra beaucoup pour rapprocher les points de vue des syndicats et du gouvernement. Car chaque annĂ©e les fĂ©dĂ©rations syndicales demandent une augmentation gĂ©nĂ©rale des salaires, via un dĂ©gel du point d’indice, qui sert Ă  calculer le salaire de tous les fonctionnaires. Et sauf en 2016, le gouvernement s’y est refusĂ© en privilĂ©giant des revalorisations ciblĂ©es. Encore cet Ă©tĂ©, les syndicats sont sortis mĂ©contents de leur rendez-vous salarial le 6 juillet. Et l’Intersyndicale fonction publique CGT FA-FP FSU Solidaires a lancĂ© une pĂ©tition adressĂ©e Ă  AmĂ©lie de Montchalin

Ce n’est sĂ»rement pas la hausse automatique du SMIC de 2,2 % au 1er octobre 2021 qui va solder le contentieux salarial des agents publics. En effet, cette augmentation automatique lĂ©gale dĂšs lors que l’inflation dĂ©passe 2 % aura comme effet mĂ©canique de plonger des centaines de milliers d’agents titulaires ou contractuels de la fonction publique sous le salaire minimum en vigueur pour les salariĂ©s du privĂ©, du moins ceux dont les minimas de branche sont au niveau du Smic. Et c’est toute la grille des salaires des trois versants de la fonction publique qui est Ă©crasĂ©e depuis 20 ans par le gel du point d’indice ou les trop faibles revalorisations. Avec des consĂ©quences dĂ©lĂ©tĂšres pour les plus qualifiĂ©s. Ainsi, selon les estimations de la CGT, « un agent de catégorie A est recrutĂ©Ì aujourd’hui à 17 % au-dessus du SMIC contre 47 % en 2000  Â».

Il ne faut donc pas chercher bien loin les raisons du manque d’attractivitĂ© des professions de santĂ© de l’hĂŽpital public ou encore les difficultĂ©s que rencontrent les collectivitĂ©s territoriales Ă  recruter. Ainsi, selon la 12Ăšme édition du baromĂštre RH des collectivitĂ©s locales, 39 % des collectivitĂ©s ont ainsi rencontrĂ© des difficultĂ©s de recrutement en 2021 tandis que la rĂ©munĂ©ration est devenue problĂ©matique pour 59 % des personnes interrogĂ©es (39 % en 2015).

 

Par FD, journaliste engagé et militant Ugict-CGT

Notre billet audio de la semaine est Ă©galement Ă  retrouver sur Notre blog mediapart

Depuis fĂ©vrier 2020 vous pouvez vous abonner à Cadres Infos, le podcast des IngĂ©s Cadres Techs CGT, produit par l’Ugict CGT sur :

http://ugict.cgt.fr/arte

http://ugict.cgt.fr/spotify

http://ugict.cgt.fr/deezer 

http://ugict.cgt.fr/apple

Restez informés


À propos

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *