Communiqué du CSE Central de Nestlé France concernant le projet de fermeture du site d’Itancourt

Temps de lecture : < 1 minute

Maggi, Maggi et vos idées ont du génie !

 

Le Comité Social et Economique Central de Nestlé France s’oppose à la fermeture de son site de production d’Itancourt en Picardie (région Hauts-de-France).

Nestlé France annonce en effet la fermeture de son usine de produits culinaires vendus sous les marques Nestlé Dessert, Maggi, Chef, Kub Or…, alors même que l’activité est largement bénéficiaire et que Nestlé est leader sur ce marché.

Ce projet prévoit le licenciement de 176 salariés auxquels s’ajoutent les CDD, intérimaires et les emplois indirects (sous-traitants, transporteurs…).

Ce faisant, Nestlé aggrave la désindustrialisation d’une région sinistrée au profit de pays low cost puisque ce projet prévoit le transfert des productions d’Itancourt notamment en Pologne, en Slovaquie, en Egypte ou encore aux Emirats Arabes Unis.

Dans le même temps, à l’occasion du forum de Davos, Nestlé annonce un investissement industriel de 635 Millions d’euros au Mexique.

Ce serait donc dans ces pays que s’exercerait désormais « l’art culinaire à la française » ?

Le Comité Social et Economique Central s’y oppose fermement et en appelle à la responsabilité des dirigeants et actionnaires de Nestlé.

 

  • Patrick LEDUC (Itancourt)     patrick.leduc5 [à] wanadoo.fr
  • Christine JACQUIN (Itancourt)  christineyaya3 [à] gmail.com
  • My Huong VAN (Secrétaire Comité Social et Economique Central de Nestlé France  SAS) cgtnfnoisiel [à] yahoo.fr

Restez informés


À propos

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *