Chaire “Gouverner l’organisation numérique” : l’Ugict-CGT participe aux travaux de l’Université Paris Nanterre

Pour en savoir plus


Temps de lecture : 2 minutes

Notre engagement dans la Chaire [1] “Gouverner l’organisation numérique de la Fondation de l’Université Paris Nanterre” se situe dans le prolongement de nos travaux précédents sur les enjeux liés au numérique.Ces travaux ont notamment permis à l’Ugict-CGT :

Comme l’indique le communiqué de l’université Paris Nanterre et de sa Fondation pour le lancement de la chaire :

« Gouverner l’organisation numérique, ce n’est pas seulement équiper technologiquement des bâtiments et des postes de travail. C’est aussi en orienter le développement numérique vers des finalités réfléchies, clarifiées et partagées. La technologie numérique à partir de laquelle nous construisons nos organisations doit être gouvernée. »

La mise en place des espaces connectés, le déploiement de l’IoT (Internet des objets) et des dispositifs IA (Intelligence Artificielle) nécessitent d’approfondir les connaissances actuelles sur le cadre théorique et expérimental lié à la mise en œuvre de tels dispositifs. Les technologies numériques ne se traduisent pas automatiquement par des progrès sociaux et environnementaux. Au contraire, elles peuvent remettre en cause les libertés et les droits sociaux, et dégrader encore notre empreinte environnementale. Les choix d’automatisation, l’usage de l’intelligence artificielle, le collectage et le traitement des donnés par les algorithmes requièrent un débat démocratique et la construction des garanties collectives nécessaires.

L’accord européen sur le numérique précité prévoit d’ailleurs pour sa transposition dans tous les Etats membres la nécessité d’apporter des réponses pour garantir le maintien du contrôle humain et préserver la dignité humaine lors du déploiement des technologies numériques.

Comme l’Ugict-CGT l’indique dans son guide « Intelligence artificielle et algorithme : pour quelle robolution ? » à propos de l’IA[2], il s’agit de dépasser les fantasmes et les résistances d’usage s liés à la méconnaissance afin de poser les bases d’une future régulation et d’un nouveau champ d’analyse et de conformité. Interroger les finalités recherchées et les conditions de conception, d’usage, et de mise en œuvre des technologies numériques est un sujet à la fois vaste, car multidisciplinaire, et pressant eu égard à la rapidité de leur déploiement Les travaux de la chaire Gouverner l’organisation numérique seront précieux pour anticiper et nourrir le débat démocratique La connaissance ainsi développée permettra d’identifier l’orientation à donner à la conception et à  l’usage des technologies pour qu’elles soient un levier de progrès sociale et sociétale tout en évitant de jouer les apprentis sorciers.  

[1] https://fondation.parisnanterre.fr/navigation/nos-chaires/gouverner-l-organisation-numerique-governing-the-digital-organisation-chaire-partenariale-981645.kjsp

[2] https://lenumeriqueautrement.fr/blog/guide-ia/

 

 

Restez informés


À propos

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *